Ferae Naturae
Objets sensibles à l'environnement domestique
Sensitive objects in the home environment

Les mobiles Ferae Naturae sont conçus pour une vie domestique, ils sont cependant autonomes dans leur comportement et réagissent à leur environnement direct. Ils ressemblent à ces grillons élevés en Chine pour le combat ou pour les vertus relaxantes de leur chant. Placé sous un luminaire ou proche d’une fenêtre, chacun des mobiles se manifeste pour apporter une lisibilité à un phénomène domestique habituellement silencieux ou invisible. Sont ainsi mis en évidence la qualité de l’air, les équilibres de températures, les champs électromagnétiques traversant l’habitat et les éclairages superflus. Les mobiles sont composés de patrons en Tyvek mis en forme, ils sont équipés de différents capteurs et animés par un moteur solaire. Opérant à un niveau infra-signalétique, les mobiles fonctionnent à l’image d’organismes vivants qui révèlent l’activité de l’écosystème dans lequel ils prennent place.

Ferae Naturae mobiles are designed for a domestic life, however, they are autonomous in their behavior and respond to their immediate environment. They are like those crickets raised in China for fights or for the relaxing effects of their chirping sound. Under a light or near a window, each mobile manifests itself to offer clear legibility of domestic phenomenons usually silent or invisible such as quality of the air, temperature variations, electromagnetic fields through the habitat and unnecessary lighting. Mobiles are composed of Tyvek patterns (nonwoven polyethylene fibers) that are equipped with different sensors and driven by a solar motor. Operating at a sub-signifying level, Ferae Naturae mobiles work like organisms revealing the activity of the ecosystem they live in.



Aer n’aime pas le CO2. Quand l’air de la pièce devient trop confiné, il se met à bruisser par intermittence tentant de renouveler son air ambiant. Quand il ne parvient plus à respirer, son bruissement se prolonge et incite à aérer la pièce en ouvrant la fenêtre.
Calidum supporte mal la chaleur. Quand la température dépasse un certain seuil (20° dans une chambre ou 22° dans le salon), il commence à se flétrir. En hiver, son comportement signale si le chauffage est trop fort.
Comitatu n’aime pas la solitude. Suspendu sous un plafonnier, il se réveille quand celui-ci est allumé. Si la pièce reste inoccupée trop longtemps, il se met à craqueter, cherchant quelqu’un qui lui tiendra compagnie ou qui éteindra la lumière pour qu’il se rendorme.
Unda est sensible aux champs électromagnétiques. Il entre en vibration s’il est traversé par des ondes (de 1 à 40 Watts). Il indique ainsi les endroits de la maison et les moments de la journée où le ondes sont particulièrement puissantes.

Aer doesn't like CO2. When the air in the room becomes stuffy, it starts to rustle intermittently, trying to renew its air. When it can no longer breathe, the rustling becomes permanent and entices the person in the room to air it by opening a window.
Calidum resents heat. When the temperature exceeds a preset threshold (20°C in a bedroom or 22°C in the living room), it starts to shrink. During winter, Its behavior indicates when the heating is too strong.
Comitatu does not like loneliness. Hung under a lamp, it wakes up when the light is turned on. If the room is unoccupied for too long, it starts chirping, looking for someone to hold him company or turn off the light so that it can go back to sleep.
Unda is sensitive to electromagnetic fields. It vibrates when waves from GSM relay (from 1 to 40 Watts) go through it. Moved around the house, it indicates the areas and the times of the day when the waves are particularly powerful.


photos © Damien Arlettaz